Discours et communiqués de presse

Réaction de Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, à la suite du rassemblement du syndicat SGLCE-CGT devant le siège des NMPP ce matin, mercredi 29 octobre 2008

mercredi 29 octobre 2008


« Je juge totalement inadmissibles et irresponsables les actes de violence commis ce matin à l'occasion d'un rassemblement du syndicat SGLCE-CGT devant le siège des NMPP et le blocage du journal Le Monde qui a aujourd'hui conduit à sa non parution.
Le plan de modernisation des NMPP et de la distribution de la presse en France est indispensable et unanimement approuvé par les éditeurs et les pouvoirs publics qui le soutiennent à hauteur de 12 millions d'euros. Aucun licenciement sec n'est prévu dans le cadre de ce plan. Les conditions de départ en pré retraite et de reclassement proposées sont très généreuses avec une indemnité de départ moyenne supérieure à 200.000 euros par salarié.
A l'heure des consultations mises en place dans le cadre des états généraux destinées à trouver une issue positive à la crise profonde que traverse la presse, les actes d'intimidation du SGLCE-CGT sont intolérables. La prise en otage des quotidiens est économiquement et socialement irresponsable, et fragilise encore plus l'équilibre d'un secteur déjà mis à mal par la crise économique actuelle. Comment imaginer que les états généraux puissent déboucher sur des recommandations ambitieuses et refondatrices dans un contexte de chantage permanent à la non parution. Ces actions mènent à l'impasse et décrédibilisent l'action du syndicat du Livre. Je le regrette et j’espère que ces provocations laisseront la place à un dialogue constructif. »