« France numérique 2012 » : 154 mesures pour le numérique

21 octobre 2008

 

Le 20 octobre 2008, Eric Besson, secrétaire d'Etat au Développement de l'économie numérique, a présenté le plan "France Numérique 2012", qui compte 154 mesures.

Relancer l'économie. Le plan a été conçu pour remédier aux retards de la France dans ce secteur essentiel pour notre économie. Il s’agit de promouvoir l'internet haut débit, d’accompagner le passage à la télévision numérique ou encore de stimuler la concurrence dans le mobile. Son objectif est de faire de la France en 2012 une puissance numérique à l'égal des économies les plus dynamiques du monde.
L'économie numérique dans notre PIB est de 6%, contre 13% aux Etats-Unis et 17% en Corée. Le numérique pourrait permettre de relancer l'économie française avec un potentiel d'un point de croissance supplémentaire si les investissements étaient doublés dans ce domaine.

154 mesures présentées. Le coup d'envoi de ce chantier a été donné à la fin du mois de mai par Eric Besson, avec le lancement des Assises du numérique. Quelque 130 ateliers organisés jusqu'à la mi-juillet ont permis de nourrir la réflexion, autour de 27 pistes de travail.
Le plan "France Numérique 2012" découle de ce processus. Ainsi, 154 mesures ont été présentées, le 20 octobre par Eric Besson. Parmi les principales mesures :
- Généraliser l'accès à l'internet Haut débit fixe. Un appel à candidatures sera lancé au premier semestre 2009 pour que chaque Français dispose d'un droit "opposable" pour bénéficier d'un accès à internet haut débit, à compter du 1er janvier 2010 et à un tarif inférieur à 35 euros par mois.
- Affecter une partie du dividende numérique aux télécoms. On appelle « dividende numérique », les fréquences hertziennes libérées par le passage à la TNT. Leur vente, qui devrait rapporter à l'Etat au moins 1,4 milliard d'euros, pourrait servir en partie à financer le plan numérique.
- Stimuler la concurrence dans la téléphonie mobile: notamment en réduisant les délais nécessaires pour changer d'opérateur mobile en conservant le même numéro et en développant les opérateurs mobiles virtuels (MVNO) .
- Réduire la fracture numérique et renforcer la confiance dans internet, par des mesures d'accompagnement des "publics sensibles" (personnes âgées, personnes handicapées, personnes à mobilité réduite) mais aussi en renforçant la lutte contre toutes les formes de cybercriminalité.
- Réformer la commission chargée de la rémunération pour copie privée pour une plus grande transparence.
- Créer un conseil national du numérique regroupant différentes instances

Consulter ou télécharger le plan France numérique 2012