Discours et communiqués de presse


Les fortifications de Vauban inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco

mardi 8 juillet 2008

Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication se félicite de la décision du Comité du patrimoine mondial, réuni à Québec pour sa 32e session, d’inscrire sur la liste du patrimoine mondial les fortifications de Vauban, présentées à l’Unesco par l’État français au titre des biens culturels.
Le projet d’inscrire les fortifications de Vauban sur la liste du patrimoine mondial a été conçu en 2004 par les communes - regroupées dans le
Réseau des sites majeurs Vauban - désireuse de faire reconnaître la diversité et la richesse de ces fortifications. Les sites inscrits, considérés
comme les plus représentatifs des fortifications de Vauban, forment le premier système entier et rationnel de défense des frontières françaises,
maritimes et terrestres. Première ligne de fortification, ces constructions interviennent dans la définition d’un espace européen moderne.

Les douze sites inscrits sont :
- la citadelle d’Arras (Pas-de-Calais),
- l’enceinte urbaine et les forts Paté et Médoc à Blaye/Cussac-Fort-Médoc (Gironde),
- la citadelle, l’enceinte urbaine et le fort Griffon de Besançon (Doubs),
- la Tour dorée à Camaret-sur-mer (Finistère),
- L'enceinte urbaine et les forts des Salettes, des trois têtes et du
Randouillet et Fort Dauphin, ainsi que la communication en Y et le pont d’Asfeld à Briançon (Hautes Alpes),
- la place forte de Mont-Dauphin (Hautes Alpes),
- la citadelle de Mont-Louis (Pyrénées-Orientales),
- l’enceinte, le fort Libéria et la Cova Bastera à Villefranche-de-Conflent (Pyrénées-Orientales),
- la place forte de Neuf-Brisach (Haut-Rhin),
- la ville neuve de Plaine de Longwy (Meurthe-et-Moselle),
- les observatoires côtiers de Tatihou/Saint-Vaast-la-Hougue (Manche),
- l’enceinte et la citadelle de Saint-Martin-de-Ré (Charente-Maritime).

Le Comité a par ailleurs encouragé l’extension, dans les années à venir, de l’inscription à d’autres sites influencés par Vauban.

Ce réseau devient ainsi le 32e site du patrimoine mondial classé par l’UNESCO en France.
L’oeuvre de Le Corbusier dans le monde est le prochain dossier déposé par l’Etat français au titre des biens culturels .