Avant-propos Préface Les auteurs  
SOMMAIRE
Autres anniversaires Union européenne régions Orientation bibliographiques Index alphabétique repères chronologiques

Célébrations nationales 2005
Arts

Pierre de Montreuil et la chapelle de la Vierge
Abbaye de Saint-Germain-des-Prés, 1245

Abbaye de Saint-Germain-des-Prés

Abbaye de Saint-Germain-des-Prés
dessin du XVIIe siècle, repris et gravé dans le Monasticon Gallicanum, pl. 75
Médiathèque de l’architecture et du patrimoine – archives photographiques
© CMN

On voit au premier plan le réfectoire et la chapelle de la Vierge, élevés par Pierre de Montreuil, figure dans son prolongement sur la gauche.

 


À sa mort en 1267, Pierre de Montreuil fut inhumé dans la chapelle de la Vierge, qu’il avait conçue et construite dans l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés à Paris. L’inscription de sa pierre tombale le qualifiait de doctor lathomorum, docteur ou maître des artistes maçons. Avant lui, les architectes du Moyen Âge étaient rarement mentionnés ou seulement connus par leur nom.

Pierre de Montreuil a été le premier maître maçon, comme on appelait alors communément les architectes, dont on peut suivre la carrière. Il était déjà maître, quand les religieux de Saint-Germain-des-Prés firent appel à lui en 1239 pour rebâtir leur réfectoire sur le flanc nord de leur cloître.

La chapelle de la Vierge fit suite, un peu plus à l’est, et fut entreprise en 1245. Démolie à la -Révolution, il en demeure quelques fragments dans le petit square attenant à la nef de l’ancienne église abbatiale, et un portail conservé au musée national du Moyen Âge. La chapelle comprenait une nef unique, terminée par une abside à pans, et ce volume simple était transcendé par la luminosité des vastes fenêtres à réseaux et par le raffinement du décor tout en formes effilées et aiguës. Ce style élégant se retrouve dans le bras sud du transept de Notre-Dame, où Pierre de Montreuil a terminé sa carrière comme maître de l’œuvre, après être passé par le chantier de la basilique de Saint-Denis. L’artiste a été un des initiateurs du gothique rayonnant, rapidement diffusé à travers l’Europe.


Pierre de Montreuil s’est élevé dans la société, a possédé des terres et une carrière et a été consulté comme expert. Son frère ou fils, Eudes de Montreuil, fut un des premiers « maîtres des œuvres du roi » et le fils d’Eudes, Raoul, obtint le même office. Pierre de Montreuil apparaît ainsi comme le précurseur des grands architectes de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance.

Anne Prache
professeur émérite de l’université de Paris IV-Sorbonne

Direction des Archives de France
Délégation aux Célébrations nationales
56, rue des Francs-Bourgeois - 75003 Paris
Renseignements : 01 40 27 62 01