Célébrations nationales 2002

Préface
de Jean Delumeau


Célébrations nationales 2002

Pourquoi une commission nationale arrête-t-elle chaque année la liste des centenaires ou cinquantenaires qu'il paraît utile de rappeler aux Français ?
Et - question plus large - à quoi correspond ce besoin de plus en plus affirmé de marquer les anniversaires ?
La publicité n'est, certes, pas étrangère à cette conduite ignorée de nos prédécesseurs d'il y a trois ou quatre cents ans ? Mais si la publicité s'est emparée du phénomène, c'est tout de même que celui-ci a quelque consistance plus profonde. Quelle est-elle ?
La réponse est sans doute dans la civilisation de la vitesse qui nous emporte dans une course sans cesse plus rapide et paraît, comme un torrent, balayer sur son passage les repères qui semblaient les plus solides.

Il s'agit donc d'un phénomène de société qu'il nous faut prendre au sérieux, même si ses manifestations commerciales nous irritent à juste titre. Nous ressentons le besoin, individuellement et collectivement, de nous accrocher à des bouées, non seulement dans l'espace - nos " racines " - mais aussi dans le temps. Les anniversaires font partie de ces bouées, surtout s'ils commémorent des événements fondateurs auxquels il nous faut, plus qu'autrefois, nous référer afin de mieux faire face au présent.

Il est significatif qu'en 1998 la France, officielle et non-officielle, ait accordé au quatrième centenaire de l'Édit de Nantes une importance qu'elle n'avait pas du tout donnée au troisième centenaire. On a voulu y voir l'annonce, avec deux cents ans d'avance, de la Déclaration des droits de l'Homme de 1789 et la première formulation encore balbutiante d'une laïcité comprise comme l'acceptation de l'autre.
À l'évidence, nous avons exalté cet anniversaire en l'investissant de nos préoccupations et de nos idéaux d'aujourd'hui.

Ce que montre cet exemple, c'est que les listes établies chaque année par la commission nationale ne sont pas neutres. Pourquoi ne pas le dire ? Au moment où tant d'événements encombrent le présent, elles se veulent à la fois pédagogiques et civiques en pointant du doigt des faits ou des personnages qui ont lancé l'humanité, et plus particulièrement celle d'Occident, dans la voie qui est la sienne aujourd'hui.
Elles veulent éduquer par la mémoire. C'est cet objectif que reflètent les choix opérés à l'intérieur de quatre grands domaines.

Il est nécessaire que les Français sachent quand Metz, Toul et Verdun ont été réunis au royaume, quand ont été créés le cadastre, l'école de Saint-Cyr et les lycées, quand s'est produite l'éruption de la Montagne Pelée, car la Martinique fait partie des D.O.M.-T.O.M. Le travail historique aujourd'hui ne privilégie plus particulièrement le domaine politique, comme il le faisait il y a cent ans.

La machine à calculer de Pascal (1652), l'énonciation de la loi de dilatation des gaz (1802), l'obligation de la vaccination antivariolique (1902), la première mise au point d'un accouchement sans douleur (1952) : autant de faits qui ont marqué l'essor de la science et la montée en puissance de la technique au bénéfice de l'humanité.
Sur un autre plan comment ne pas souligner que 1552 a vu paraître à la fois le Quart livre de Rabelais et les Amours de Cassandre de Ronsard ; que 1802 a vu naître Victor Hugo et Alexandre Dumas père ; que 1902 a été marqué par la première représentation de Pelléas et Mélisande, la mort de Zola et la naissance de Braudel ? Ces rappels, volontairement divers, ne peuvent nous laisser indifférents.
Ils dirigent le regard et la mémoire vers des faits et des hommes qui font partie de notre patrimoine. Un chemin nous est ainsi suggéré tout ensemble vers l'humanisme, la recherche et l'innovation.

Jean Delumeau
membre de l'Institut professeur au Collège de France
membre du Haut comité des Célébrations nationales


- Sommaire
-
Autres anniversaires signalés
- Anniversaires dans l'Union européenne
- Célébrations dans les régions
- Orientations bibliographiques et références
- Première liste d'anniversaires pour 2003
- Index alphabétique des sujets traités
- Quelques repères chronologiques



- Célébrations nationales 1999 -
- Célébrations nationales 2000 -
- Célébrations nationales 2001-
- Haut de la page -