célébrations Nationales 2000 Repères chronologiques

Guiseppe Verdi

Roncole, près de Busseto, prov. de Parme, 1813 - Milan, 1901

Caricature de Bianco "Ab Jove Principum" extraite de l
Caricature de Bianco "Ab Jove Principum" extraite de l'Album Artistico della Gazetta musicale di Milano
Bibliothèque nationale de France

Pendant près de cinquante ans, entre 1840 et 1890, Verdi a progressivement établi sa domination sur la scène lyrique italienne et sa réputation s'est étendue aux cinq continents. D'autres musiciens ont eu une carrière aussi longue qui a naturellement entraîné des modifications dans leur art ; mais le cas de Verdi est unique car pendant ces cinquante ans, la société, les mentalités et la culture se sont radicalement transformées, et le compositeur a suivi ou devancé ces transformations : c'est pourquoi l'histoire de Verdi, c'est un peu l'histoire de l'Europe entre le premier romantisme et l'avènement de la modernité.

Fils d'un aubergiste de campagne, Verdi est né près de Busseto, dans la province de Parme. Après des études musicales à Busseto, il se présente au conservatoire de Milan mais, refusé, il parfait ses études avec un maître privé. Il commence sa carrière en maître de chapelle mais très vite se tourne vers le théâtre lyrique : son premier opéra, Oberto, conte di San Bonifacio, a un certain succès en 1839 mais l'opéra bouffe suivant est un échec. En 1842, avec Nabucco, vaste fresque historique et patriotique sur les mésaventures des Hébreux en captivité à Babylone, il obtient son premier grand triomphe. Pendant les dix années qui suivent, Verdi déploie une activité intense, créant une douzaine d'opéras dans les grands théâtres lyriques de l'époque, parcourant l'Europe pour suivre les destinés de ses créations et surveillant minutieusement la mise en scène, la direction et le choix des chanteurs, en imprésario avisé qu'il fut toute sa vie. Cette première production est inégale : certains opéras ont du mal à survivre tandis que d'autres, comme Ernani ou Macbeth se sont imposés et révèlent ses qualités d'artiste lyrique : une expression énergique, un grand sens dramatique et un constant souci de l'économie des divers épisodes qui doivent filer vers le dénouement. Pendant cette période, il devient riche et acquiert une grande propriété près de Busseto dont il fait son port d'attache ; après la mort tragique de sa première femme et de ses deux enfants, il se lie avec la chanteuse Giuseppina Strepponi qui demeurera jusqu'à sa mort sa compagne. Ses sympathies politiques le rapprochent des patriotes qui luttent pour la libération de l'Italie et dont il deviendra un symbole.

Entre 1851 et 1853, Verdi produit coup sur coup trois chefs-d'œuvre - Rigoletto, La Traviata, Il Trovatore - qui assoient solidement sa domination dans la péninsule. Ses fréquents séjours à Paris renforcent sa familiarité avec l'opéra français dont il s'inspirera pour l'ampleur des tableaux et la variété des registres. Par la suite, il écrit moins se montrant plus minutieux pour la facture de ses œuvres et plus exigeant dans le choix de ses textes ; il demeure toutefois pragmatique, s'orientant tantôt vers une forme modernisée de mélodrame traditionnel (Un ballo un maschera), tantôt vers de vastes opéras dans le style français (Don Carlos) et il termine son œuvre par deux opéras d'une étonnante modernité, placés sous le patronage de Shakespeare qui fut constamment son modèle et son guide. C'est également dans sa vieillesse qu'il écrivit les rares œuvres qui, comme le Requiem, n'appartiennent pas au répertoire lyrique. Devenu un patriarche respecté dans toute l'Italie et un musicien reconnu dans l'Europe entière, il meurt en 1901.

L'homme était affable mais rugueux, autoritaire mais sensible aux profonds changements de mentalité qui accompagnent le passage du premier romantisme au désenchantement et à l'intériorisation de la fin de siècle. Son œuvre est assez variée pour qu'il soit impossible de l'enfermer dans une succession de manières déterminées. Il commence incontestablement comme l'héritier d'une tradition lyrique séculaire qu'il ne reniera jamais et dont il garde les traits principaux : l'élaboration d'une facture soignée mais directement accessible, la recherche de personnages exemplaires dont la simplicité psychologique est compensée par la vigoureuse capacité de s'imposer à l'auditeur, le goût de conflits puissants qui recoupent les grands problèmes de l'époque (le conflit de la liberté individuelle et de la pression sociale, la force de la passion qui exalte mais détruit).

Verdi est peu à peu gagné par le tourment de la modernité : ses personnages deviennent plus ambigus, son écriture plus fluide, les formes dont il use s'allègent et se diversifient, de sorte que l'on passe insensiblement du mélodrame traditionnel au drame moderne. Par-delà ce constant cheminement, on note certains traits constants : un tempérament impérieux qui est à l'écoute de toutes les suggestions mais se montre autoritaire quand son idée est faite sur un drame, un personnage, une situation ; la conviction que si l'opéra est le fruit d'une collaboration de plusieurs artistes, le seul capitaine est le musicien ; la certitude que l'opéra est avant tout une forme théâtrale plus qu'un genre littéraire ou musical, et que la réalisation scénique est sa seule épreuve de vérité.
Gilles de Van
professeur à l'université de Paris III
Programme des manifestations
Alsace
Strasbourg (67)
26-27 janvier 2001 Verdi, l'Europe et la France. Colloque sous le patronage du Comitato nazionale per le Celemazioni Verdiane. Opéra national du Rhin à Strasbourg
26 janvier à 9 h 30 : ouverture du colloque. 10 heures, Roland Mancini : Verdi et l'Opéra de Paris (Don Carlo). 11 heures, Gian Paolo Minardi (université de Parme) : " le rivisitazione parigine ", les adaptations parisiennes (Jérusalem, le Trouvère, Aïda, Otello). 15 heures, Gottfried Wagner (metteur en scène) : Verdi : l'importance de son œuvre dans le théâtre d'opéra au XIXème siècle. 15 h 45, Serge Segalini (journaliste) : Verdi et la littérature européenne. 16 h 45, Philippe Olivier : du patriotisme de Verdi et autres grandes figures de l'opéra du XIXème siècle à la mondialisation culturelle. 20 h 30, concert, récital/causerie de France Clidat (F. Liszt Paraphrases de Verdi) - Salle de l'Autette.
27 janvier 9 h 30, Fiorenza Cossotto (cantatrice), Verdi et les chanteurs. 10 h 15, M. Nello Santi (chef d'orchestre), titre à définir. 11 h 15, Michel Beretti (dramaturge), la dramaturgie verdienne (répertoire théâtral français et livrets verdiens). 15 heures, Giuseppe Pintorno (université de Milan), l'importance de la langue dans les opéras de Verdi. Table ronde et discussion animées par Philippe Olivier. 20 h 30, concert par la Fondazione Arena di Verona, Palais des fêtes.
19 janvier - 20 février 2001 Exposition " Giuseppe Verdi " - Istituto italiano di Cultura de Strasbourg
3 février 2001 Concert : chœurs des opéras de Giuseppe Verdi par les chœurs de théâtre de la ville de Piacenza. Pavillon Joséphine
22, 23, 24 mars 2001 Spectacle : Aïda par la compagnie de marionnettes Carlo Colla e figli. Théâtre jeune public - Giboulées de la marionnette 2001.
22 mars - 10 avril 2001 Projections : " La légende de Verdi " - choix d'enregistrements vidéo de représentations des opéras de Giuseppe Verdi des années cinquante à nos jours et trois films : " Giuseppe Verdi, la vie du compositeur " (biographie de Verdi réalisée par Carmine Gallone), " Il Bacio de Tosca " de Daniel Schmid, " La Luna " de Bernardo Bertolucci. Auditorium du musée d'art moderne et contemporain
Contact : Institut culturel d'Italie de Strasbourg - tél. : 03 88 45 54 00 - télécopie : 03 88 41 14 39
Auvergne
Vichy (03) Été 2001 (dates à préciser) Exposition de photos, affiches, programmes, projets de décor, etc. choisis dans le fond de quelques 200 représentations consacrés à Verdi au cours du XXème siècle à Vichy. Centre d'études et de recherche " arts du spectacle-patrimoine musical de Vichy ". Centre culturel Valéry Larbaud (15, rue du Maréchal Foch). Salle non encore connue. Personne à contacter : Mme Josette Alviset, directrice du C.E.R., conservateur du fonds " arts du spectacle - Centre culturel Valéry Larbaud, 15, rue du Maréchal Foch - 0300 Vichy
Ile-de-France
Paris 1er-21 mars 2001 Rétrospective cinématographique. Une vingtaine de films : exécution des œuvres de Verdi rares et inédites dans leur majorité. Projet commun de l'Auditorium du Louvre, du Comité pour les célébrations de Verdi et la fondation Verdi - Auditorium du Louvre. Printemps 2001 Exposition des maquettes en volumes des œuvres de Verdi dans la galerie permanente de la bibliothèque-musée de l'Opéra Garnier (8, rue Scribe --75009 Paris).
28 février 2001 à 19 heures : Table ronde avec la participation de Mme Danièle Pistone, professeur à l'université de Paris IV, M. Giuseppe Montemagno, musicologue de l'université de Catania, et M. Philippe Reynal, de l'université de Paris IV ; modérateur : M.Walter Zidaric. Centro di lingua e cultura italiana, 4, rue des Prêtres-Saint-Séverin 75005 Paris. Tél : 01.46.34.27.00 ; télécopie : 01.43.54.20.85 ;
site internet : www.centrital.com/
E-mail :clci@centrital.com
9-10 mars 2001, 20 h 30 : Soirées " Verdi, une passion, un destin ", alliant scènes filmées avec Jean Piat dans le rôle de Verdi et exécution des airs et chœurs les plus célèbres de ce compositeur. Palais Omnisport de Paris-Bercy. Renseignements et location par téléphone : 08 03 03 00 31 - Fax : 08 03 08 30 60 ou 01 49 98 03 22 Location Palais des sports, FNAC, Virgin megastore, Auchan, Galeries Lafayette, Carrefour, agences.

A partir de mars 2001 : cycle de conférences sur des opéras de Verdi. 3 mars à 16 heures : Don Carlo
31 mars à 16 heures :Otello
28 avril à 16 heures : Falstaff , Centro di lingua e cultura italiana, 4, rue des Prêtres-Saint-Séverin 75005 Paris. Tél : 01.46.34.27.00 ; télécopie : 01.43.54.20.85
site internet : www.centrital.com
E-mail :clci@centrital.com
29 avril à 16 heures : Falstaff au Théâtre du Châtelet. Téléphone : 01.40.28.28.40 : Prix des places : 131 F
Château de Vaux-le-Vicomte
21 septembre 2001 à 21h : Rencontre entre un chef d'œuvre de l'opéra italien et un site majeur du patrimoine national : Rigoletto dans la cour d'honneur du château. Ouverture du domaine à 19h30. Tél. : 01.64.14.41.90

Languedoc-Roussillon
Montpellier 24-25 mars 2000 Journées d'études sur Verdi organisées par l'Opéra de Montpellier.
Lorraine
Nancy (54) 22-24 novembre 2001 Colloque international. Département d'Italien - UFR de langues étrangères - Université de Nancy 2, 3, place Godefroy de Bouillon - BP 3397 - 54015 Nancy cedex Personnes à contacter : MM Denis Fachard et Gérard Péri - tél. : 03 83 96 71 04 - télécopie : 03 83 96 71 19
P.A.C.A.
Orange 22 juin-14 août 2001 Dans le cadre des chorégies d'Orange au Théâtre Antique, hommage à Verdi. Internet : http://www.CHOLEGIES.ASSO.fr Tél. : 04 90 34 24 24
Marseille (13) 25 avril 2001, 20 h 30 Concert en hommage à Giuseppe Verdi avec Araxia Davtian (soprano), Nikita Storojev (basse), l'orchestre national d'Ukraine dirigé par Vladimir Sirenko. Abbaye Saint-Victor, rue Sainte - 13007 Marseille
Belgique
Louvain 20-21 avril 2001 Congrès Verdi. Lieu non connu. Organisateurs non connus.
Italie
Mise en place d'un comité national pour la célébration du premier centenaire de la mort de Giuseppe Verdi.
Site internet : http://www.giuseppeverdi.org
- Réalisation d'une émission télévisée qui se poursuivra sur internet. Possibilité d'enregistrement et d'utilisation à des fins didactiques.
- Organisation d'un concours international de composition d'opéra, qui sera jugé le 15 juin 2001 et sera richement doté pour les trois œuvres gagnantes. La Scala de Milan programmera le 1er prix dans sa saison 2001-2002.
- Publication d'un fac simile en couleurs des ébauches de la Travatia, en italien et en anglais, ainsi que de trois volumes présentant la restauration des lieux fréquentés par Verdi.
- Études scientifiques et édition critique en cours.
Parme
Mise à disposition du public d'un vaste répertoire d'archives audiovisuelles sur Verdi et l'opéra. Date et lieu non précisés.
23 janvier-16 février 2001 Présentation d'un cycle d'une vingtaine de films réalisés grâce à un accord entre le Comité pour les célébrations de Verdi, la Fondation Verdi et l'Auditorium du Louvre. Lieu non précisé.
24-27 janvier 2001 Première phase du congrès international organisé conjointement par le Comité national pour les célébrations nationales du premier centenaire de la mort de Giuseppe Verdi, l'Istute Nazionale di Strudi Verdiani et l'American Institute for Verdi Studies : Président M. le professeur Martin Chusid de l'American Institut for Verdi's Studies de l'université de New York.
Milan Dates non encore précisées Expositions
Ravenne 11, 13, 15 et 17 juillet à 20 h 30 : Hommage à Giuseppe Verdi dans le cadre du festival de Ravenne : Falstaff, dirigé par Ricardo Muti, avec Juan Pons (Sir John Falstaff), Roberto Frontali (Ford), Daniela Dessi (Mrs. Alice Ford), etc. Teatro Alighieri, via Mariani, 2
Billeterie : réservations à partir du 7 avril auprès du Teatro Alighieri ou sur site internet :
http://www.ravennafestival.org
Naples 5 - 8 mai 2001 : A l'occasion de la représentation le dimanche 6 mai du Don Carlo de Giuseppe Verdi, voyage en avion, transfert pour l'hôtel 4* avec petit déjeuner - fauteuil au Théâtre San Carlo en 1ère cat,. visite de la ville : 3950 F.
Suisse - Genève 28 juin - 2 juillet 2001 : Don Carlo au théâtre "Carlo Felice di Genova" A l'occasion de la représentation du Don Carlo de Giuseppe. Verdi le samedi 30 juin à 15h30, sous la direction de Mark Elder : avec Ferruccio Furianetto, Sergej Larin, Roberto Frontali, Marina Mescheriakova, Luciana D'Intino. Voyage en train : couchettes ou wagon lit, départ le jeudi 28 juin et retour à Paris le lundi 2 juillet. Fauteuil de 2ème orchestre. - Hôtel ¾* avec petit déjeuner base double - 5 repas - visite de la ville. Prix : 3050 F. Supplément WL-T3 : 420 F ; WL - T2 : 640 F ; chambre single : 300 F.
U.S.A
New York et New-Haven 29 janvier-1er février 2001 Seconde partie du congrès international organisé conjointement par le Comité national pour les célébrations nationales du premier centenaire de la mort de Giuseppe Verdi, l'Istute Nazionale di Strudi Verdiani et l'American Institute for Verdi Studies : Président M. le professeur Pierluigi Petrobelli, directeur de l'Institut d'études Verdi.
3-26 avril 2001 Rétrospective cinématographique (cf. Paris) au Lincoln Center. Le Comité national pour la célébration du premier centenaire de la mort de Giuseppe Verdi, créé en 1997 par décret du Président du conseil des ministres italien centralise toutes les informations sur les manifestations consacrées au centenaire de la mort de Verdi en 2001
Site officiel : http://www.giuseppeverdi.org

- Retour au sommaire-
- Autres anniversaires signalés -
- Anniversaires dans l'Union européenne -
- Célébrations dans les régions -
- Orientations bibliographiques et références -
- Première liste d'anniversaires pour 2002 -
- Index alphabétique des sujets traités -
- Quelques repères chronologiques -

Renseignements : 01 40 27 62 01 - Haut de la page
- Célébrations nationales 1999 - - Célébrations nationales 2000 -