Célébrations nationales 20002000

Centenaire des Cahiers de la quinzaine, de Charles Péguy
1900-2000
5 janvier 1900


Charles Péguy
Charles Péguy, portrait par Pierre Laurens (1875-1932)
© Harlingue - Viollet

En décembre 1899, Charles Péguy s'insurge contre le droit de contrôle que le Congrès des organisations socialistes s'arroge sur la presse militante et décide de fonder une revue dont le programme perpétuera l'idéal dreyfusiste : "Dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité".

Le premier des Cahiers de la Quinzaine paraît le 5 janvier 1900 et la publication se poursuivra jusqu'en juillet 1914. Les abonnements, les souscriptions et les emprunts, inlassablement sollicités, ne suffiront pas à résorber le déficit permanent de cet "essai d'institution communiste". Dans l'humble boutique située au 8, rue de la Sorbonne, la pratique révolutionnaire de la liberté ira de pair avec la pauvreté, subie et revendiquée.

Les premières séries comportent lettres, documents et dossiers austères sur la quinzaine écoulée : aux côtés de Péguy (gérant, éditeur, typographe, correcteur et auteur que masquent divers pseudonymes), ses collaborateurs traitent des oppressions nationales et coloniales, du mouvement socialiste et ouvrier, des questions d'enseignement, de l'actualité religieuse...
Progressivement, la revue se mue en une collection d'œuvres autonomes et souvent littéraires : aux écrivains qui ont fait son succès - Romain Rolland, André Suarès - vient alors s'adjoindre, d'essais en poèmes, le plus novateur et le plus fécond d'entre eux : Charles Péguy.
Ces 229 Cahiers de la Quinzaine constituent dans les lettres françaises une entreprise exceptionnelle dont l'histoire pourrait être écrite un jour grâce aux archives que conserve le Centre Charles Péguy.

Julie Bertrand-Sabiani
professeur des universités
directeur du Centre Charles Péguy (Orléans)

programme des manifestations

Janvier
Publication dans Esprit des échanges de la table ronde consacrée à la fondation des Cahiers et à leur genèse politique et intellectuelle, et réunissant Benoît Chantre, Robert Burac, Paul Thibaud et Daniel Lindenberg.
Centre - Orléans (45)
12-15 janvier
"Au temps des Cahiers de la Quinzaine, la Belle Époque des revues (1880-1914)". Colloque à l'université organisé par Géraldy Leroy et Julie Sabiani, en collaboration avec le Centre d'histoire culturelle de l'université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines, l'IMEC et l'Amitié Charles Péguy. Il propose un état des lieux, des études sur les hommes et femmes de revue (Juliette Adam, Gyp, Octave Mirbeau, Prezzolini, etc.), une table ronde sur les stratégies d'écrivains dans les revues et les stratégies des revues par rapport aux écrivains (Péguy, Bernard Lazare, Halévy, Jean-Richard Bloch, Gide et la NRF), une série de synthèses thématiques et analyse les échanges culturels avec les grandes revues étrangères ainsi que les rapports entre les revues et la société.
Rens. : Jean-Yves Mollier, université de Versailles -Saint-Quentin-en-Yvelines,
Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines,
47, boulevard Vauban - 78047 Guyaucourt cedex.

Île-de-France - Paris
12 janvier-12 février
Jeanne : "Les trois prières", extraits du Mystère de la Vocation de Jeanne d'Arc, "La Passion de Jésus", extraits du Mystère de la Charité de Jeanne d'Arc, de Charles Péguy, au Théâtre national de la Colline. Mise en scène, Christian Schiaretti.
Rens. : Théâtre national de la Colline, 15, rue Malte Brun 75020 Paris tél. : 01 44 62 52 52

- Retour à la liste-
- Autres anniversaires signalés -
- Anniversaires dans l'Union européenne -
- Célébrations dans les régions -
- Orientations bibliographiques et références -
- Première liste d'anniversaires pour 2001 -
- Index alphabétique des sujets traités -
- Quelques repères chronologiques -

Renseignements : 01 40 27 62 01

Haut de la page