Exposition - le beau XVIe siècle : chefs-d'œuvre de la Sculpture en Champagne


L'église Saint-Jean-au-Marché - Troyes
Historique

L'église Saint-Jean-au-Marché est un édifice majeur de l'art des XIIIe et XVIe siècle. Implantée au centre du tissu urbain médiéval, elle est emblématique dans la perception de la ville.

Son nom est tiré de celui du quartier où se tenait les foires de Champagne au Moyen Âge.
Le sacre du roi Louis le Bègue aurait eu lieu, en 878, dans une église qui occupait précédemment le site, mais aucune partie de l'édifice actuel n'est antérieure au XIIIe siècle.

Le mariage du roi d'Angleterre Henri V avec Catherine de France, fille du roi Charles VI, y sera célébré en 1420. Un mariage prévu dans le traité de Troyes, qui mettra le royaume de France aux mains des Anglais.


Eglise Saint-Jean - Troyes verrière baie
les Vertus Cardinales © Jacques Philippot - Inventaire général, ADAGP


Eglise Saint-Jean - Troyes
© Gilles Blieck - DRAC Champagne-Ardenne

De l'église bâtie au XIIIe siècle, seules subsistent les travées 4 à 8 de la nef et des collatéraux, à l'exception des voûtes de la nef (celle de la huitième travée mise à part), refaites après l'incendie de 1524.
Les deux portes latérales ont été reconstruites au XIVe siècle et l'on attribue à la même époque l'érection du clocher, naguère situé à l'angle sud-ouest de l'édifice. Les baies primitives ont été remplacées au XVe ou au début du XVIe siècle par des larges fenêtre au remplage flamboyant.

Le grand incendie troyen de 1524

Les trois premières travées de la nef, détruites par le sinistre de 1524, qui toucha une grande partie des quartiers hauts de Troyes, ont été immédiatement réédifiées par l'architecte Martin de Vaulx. La rapidité de la reconstruction après la catastrophe tient au fait que les travaux d'agrandissement de l'église étant en cours, lorsqu'elle se produisit, le maître-maçon et les ouvriers étaient sur place et purent intervenir immédiatement.


Eglise Saint-Jean - Troyes © Patrice Thomas
- Service régional de l'inventaire


Eglise Saint-Jean - Troyes © Patrice Thomas
- Service régional de l'inventaire

Le chantier de reconstruction de la nef

Le chantier avait débuté en 1520, suivant le plan présenté par Martin de Vaulx. Ce plan prévoyait la reconstruction totale du chœur et de ses collatéraux, selon un axe incliné vers le nord, de façon à utiliser au mieux un terrain assez régulier.

La première pierre fut posée en mars 1520, à l'angle nord-est du chevet. Le sanctuaire était terminé et couvert au début de 1534.
Les parties hautes du chœur, dans l'ensemble de style flamboyant, commencées en 1545, étaient terminées en 1554. Cependant, dès les années 1553-1555, il fallut étayer les contreforts qui les contrebutaient, au nord.

Jean de Vaulx, qui avait succédé à son père, comme responsable du chantier, fut congédié pour cette malfaçon en 1561. Le remaniement, très habilement exécuté par Jean Prince, a donné au bas-côté nord, la même largeur qu'à celui du sud, après la construction de trois piliers isolés supportant de simples voûtes d'ogives. Par l'intermédiaire d'étais de pierre, ces mêmes piliers soutiennent les arcs-boutants reconstruits.

Les ressources de la fabrique diminuant, les travaux se ralentirent. C'est en 1574 seulement que Rémi Mauvoisin construisit la tour de l'Horloge et en 1593 que Girard Faulchot, maçon de la cathédrale, rebâtit le portail occidental. C'est également lui qui exécuta la partie haute de la tourelle de l'horloge, en 1604.

D'après Eric Pallot, Architecte en chef des Monuments Historiques
(extrait du rapport de présentation Projet architectural & technique - Spt 2007)


Eglise Saint-Jean - Troyes - verrière baie102
© Jacques Philippot - Inventaire général, ADAGP


Eglise Saint-Jean - Troyes © Patrice Thomas
- Service régional de l'inventaire

Accueil
Présentation de l'exposition

Restauration de l'église
Restauration des œuvres
Les conférences
Les partenaires

© Direction régionale des affaires culturelles de Champagne-Ardenne - février 2009