EXPOSITIONS TEMPORAIRES
A l'Ombre des Grands Hommes

Octobre 1995/Avril 1996

S. M. l'impératrice des français entourée des
dames de sa cour - 1855
(1806 - 1873)
d'après Franz Xavier WINTERHALTER
Lithographie de Léon NOËL - 1858
50,4 x 38,1 cm.



Cette exposition est la seconde des 12 expositions organisées par l'Association des Conservateurs de Musées d'Aquitaine dans le cadre de l'opération "Fram Aquitaine, Acquisitions 1982-1995", qui présente au public les oeuvres acquises par les musées d'Aquitaine avec la participation du Fonds Régional d'Acquisition pour les Musées. Le Portrait de la Comtesse Maison, peint par Hippolyte Flandrin en 1852, acquis par le Musée de Villeneuve-sur-Lot, sert de départ à l'exposition des portraits édités en estampes par la Maison Goupil.
Sous Napoléon III, l'engouement pour le portrait officiel connaît ses plus forts développements: tous donnent une image différente des souverains, de la plus officielle instaurant un certain culte de la personnalité, à la plus intimiste et quotidienne. Les estampes de portraits reflètent également l'actualité politique ou culturelle, et la limite entre l'oeuvre d'art et le document devient fragile : la publication Les Hommes du Jour relie hommes et évènements contemporains, tandis que les portraits du chansonnier Béranger, de la tragédienne Rachel ou de la danseuse Lola Montez contribuent à la renommée grandissante des artistes.