L'ECOLE DE BARBIZON

La baratteuse
d'après Jean-François MILLET
(1814 - 1875)
Eau-forte d'Eugène Alexandre FORNET - 1887
43,7 x 27,9 cm.



En réaction contre la sensibilité romantique et la rigueur néo-classique de l'art académique, se développe entre 1835 et 1860, une école réaliste ayant comme chef de file Gustave Courbet. Celui-ci considère que tout sujet mérite d'être peint ; le paysan, l'ouvrier, le miséreux apparaissent dans l'art et transmettent des images souvent rejetées avec violence par la bourgeoisie. L'Ecole de Barbizon connaîtra un grand succès à partir des années 1880. Autour de Jean-François Millet, ce groupe de paysagistes privilégie l'observation précise de la nature, les jeux de lumière et les effets d'atmosphère. Les Impressionnistes retiendront d'eux le travail "sur le motif" (en plein-air), l'empâtement des touches et l'utilisation du couteau à palette.
Cherchant à conquérir la plus large clientèle possible, la Maison Goupil édite de nombreuses oeuvres de l'Ecole de Barbizon. Les chromotypogravures représentant des scènes paysannes sont extrêment populaires.