VINCENT VAN GOGH
dit "Oncle Cent"
1820-1888



Les illusions perdues
d'après Marc-Gabriel-Charles GLEYRE
(1808 - 1874)
Gravure de Jean-Pierre-Marie JAZET,
oeuvre préferée d'oncle Cent,
57,7 x 96,2 cm.


Marchand de tableaux installé à La Haye, surnommé "Oncle Cent" par ses neveux Théo et Vincent Van Gogh, il semble avoir établi des contacts commerciaux avec Adolphe Goupil dès 1846, mais il ne s'associe avec ce dernier qu'en 1861. Sa galerie devient alors une succursale de Goupil & Cie. L'activité principale de la Maison Goupil, où il reste 18 ans, devient alors le commerce de tableaux et de dessins, l'impression et l'édition d'estampes et de photographies passant au second plan. Les choix esthétiques de cette grande personnalité annoncent la nouvelle orientation qui sera esquissée par "Jean Boussod, Manzi, Joyant & Cie", et adoptée vers 1900 par "Manzi, Joyant & Cie"; en 1878, il introduit ainsi dans la Maison Théo qui défend la peinture moderne.