LES SÉRIES PHOTOGRAPHIQUES

Le rêve d'un croyant - Salon de 1870
d'après Achille ou Jean-Baptiste Achille ZO
(1826 - 1901)
Photographie de Goupil & Cie
Épreuve sur papier à émulsion
Galerie photographique
18 x 23,5 cm.


Nos bons curés : Une histoire amusante
d'après Vincent Jean-Baptiste CHEVILLARD (né en 1841)
Épreuve photoglytique
carte de visite
10,5 x 6,5 cm.


Le Jour des morts
d'après William BOUGUEREAU
(1825 - 1905)
Photographie de Goupil & Cie, épreuve photoglyptique,
Carte-album
16,6 x 10,7 cm.


Le Saute-mouton
d'après Albert ANKER
(1831 - 1910)
Photographie de Goupil & Cie
Musée Goupil no. 598,
9 x 12 cm.



Elles participent à la vaste campagne éditoriale qu'entreprend la Maison Goupil en misant sur l'aventure photographique et en faisant appel au début à des opérateurs extérieurs renommés tel Bingham. Typographies et formats de chaque série sont strictement standardisés pour réduire les coûts de fabrication et ancrer l'idée de collection éditoriale dans l'esprit du public.
En Octobre 1858, Goupil lance "La Galerie Photographique", à raison de trente planches par semestre. Le dernier catalogue de photographies de la Maison recense 1802 planches. Avec la série "Le Musée Goupil" lancée au début des années 1860 (1170 numéros en 1874), ces deux collections, montées sur de grandes feuilles, sont plutôt destinées à être encadrées et présentées au mur.
Les "Cartes de visite" (1260 numéros en 1874) et les "Cartes Album" (1438 numéros en 1894), de petit format, cartonnées, sont conçues pour figurer dans des albums où elles côtoient alors les portraits de famille. Au début des années 1870, 5 monographies consacrées à Raphaël, Delaroche, Vernet, Gérôme, et Scheffer, regroupent une sélection de ces épreuves.