LE SENTIMENT PATRIOTIQUE ET LES SUJETS MILITAIRES



Le chirurgien militaire
d'après Francisque-Martin-François GRENIER de SAINT-MARTIN
(1793 - 1867)
Gravure de Pierre COTTIN
46,9 x 57,2 cm.


L'Enfant au fusil de bois
d'après Henry-Jules-Jean GEOFFROY
(1853 - 1924) Photogravure NB - 1915,
49,5 x 38 cm.


Où sont-ils ?
d'après Paul-Louis-Narcisse GROLLERON
(1848 -1901) Photogravure,
40,5 x 28,5 cm.


Les voilà!
d'après Paul-Louis-Narcisse GROLLERON
(1848 -1901) Photogravure,
40,8 x 28,6 cm.


La volonté est d'informer le public sur l'actualité des guerres lointaines et des batailles gagnées par les armées françaises. Dès 1855, sont proposées des planches relatives à la guerre d'Orient, puis à la guerre de Crimée. La guerre de 1870 donne lieu à de nombreuses compositions de Detaille et Neuville, éditées en planches ou rassemblées en ouvrages tel "L'armée française, types et uniformes", "véritable monument élevé à la gloire de nos soldats". Dès 1915, des gravures d'après Geoffroy dénoncent les injustices et l'absurdité de la Grande Guerre en représentant non plus l'armée mais les civils et les souffrances qu'ils endurent. Les titres comme "L'enfant au fusil de bois" ou L'héroïsme d'un enfant", ainsi qu'une suite de 50 planches représentant des épisodes de la guerre participent au maintien de l'interêt des Français pour leur patrie.