SCÈNES DE GENRE ET MODÈLE FÉMININ

Enfin... Seuls ! - Salon de 1878
d'après Edouard TOFANO
(1838 - 1920)
Gravure d'Amédée et Eugène VARIN - 1881
55,8 x 33,8 cm.


La layette
d'après Louis-Auguste-Georges LOUSTAUNAU
(1846 - 1898)
Gravure de VARIN - 1885
25,3 x 16,5 cm.


Georges et le dragon
d'après R. HOLYOAKE
Photogravure,
37,1 x 57,2 cm.



Ces sujets, tour à tour images des moeurs et des modes, influent sur le comportement ou l'habillement. Beaucoup évoquent le modèle féminin à suivre, selon lequel la femme doit joindre "à une chasteté exquise, à un vif sentiment chrétien, une forme de délicatesse incomparable". Ainsi, en 1848, la Maison édite des "Sujets de femmes et sujets gracieux" parmi lesquels 4 lithographies d'Emile Lassale d'après Sewrin, qui indiquent aux jeunes filles Le chemin du Mariage décomposé en 4 étapes: La Rencontre, La Promenade, La Polka, et Le Bouquet de la Mariée. Une des série lithographiques intitulée Le Bon Ton présente tous les accessoires indispensables à une femme (ombrelle, éventail, bouquet de violettes).
D'autres scènes célèbrent ou ridiculisent certains styles de vie; ainsi le couple de Enfin Seuls! et quelques mois plus tard, le même, dans La Layette.