MICHEL MANZI
1849-1915



Couverture des "Publications nouvelles de la maison Goupil & Cie, éditeurs-imprimeurs, Manzi, Joyant & Cie, éditeurs-imprimeurs, successeurs ", avril 1913
Maison Goupil & Cie,
27,5 x 19,8 cm.


Fait Chevalier de la Légion d'Honneur en 1900, cet homme conquérant a insufflé un dynamisme anti-conformiste et éclectique aux activités de sa Maison et éclairé du charme de sa personnalité les milieux artistiques et littéraires d'avant-guerre.
Capitaine d'Etat-Major à l'Ecole de Guerre de Turin à 26 ans, puis en poste à l'Institut Géographique Militaire de Florence, Manzi s'intéresse aux procédés d'impression photomécanique. D'encourageants résultats le décident à se rendre à Paris, et en 1882, il rentre chez Goupil & Cie. Dès 1884, il dirige les ateliers d'Asnières. En 1885, il met au point la photo-aquatinte. La Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale lui décerne, en 1886, une médaille d'Or pour sa remarquable méthode de typogravure qui permet la production nouvelle d'ouvrages illustrés et de revues. En 1897, il fonde " Jean Boussod, Manzi, Joyant & Cie". En 1900, la raison sociale devient "Manzi, Joyant & Cie". Ses préférences pour les artistes contemporains " impressionnistes " modifient la politique éditoriale de la très respectable Maison.

Portrait de DEGAS
Michel MANZI
Gravure originale - 1886,
39 x 31,5 cm.


Passionné par les Beaux-Arts, la littérature, le théâtre, la musique, la mode, Manzi fait restaurer un lieu unique, l'Hôtel des Modes, qui leur est consacré. Ses liens privilégiés avec Degas, Albert Bartholomé et Toulouse-Lautrec affinent ses goûts qui s'épanouissent dans sa collection privée. Il exécute aussi les portraits de ses amis : Toulouse-Lautrec, Degas, Albert Bartholomé, Anatole France, Frédéric Masson, Lucien Guitry. Enfin, sous le pseudonyme de Michel Aspertini, nom d'un personnage du Mannequin d'Osier d' Anatole France qu'il a inspiré, il collabore au Théâtre, revue dont il est fondateur et directeur. Le premier roman d'Aspertini, L'Académie Renaudin, paraît en 1914. Deux autres oeuvres sont publiées en 1922 ; un roman, Raba ou l'Ambition, et un livre scientifique d'imagination Le Livre de l'Atlantide.