Adolphe Goupil, capitaine d'industrie, 1806-1893

Portrait d'Adolphe Goupil
(1806 - 1893)
Anonyme
Magasin Goupil, place de l'Opéra (détail)
(1859 - 1920)
Épreuve sur papier albuminé
Atelier Goupil (?)

Adolphe Goupil fonde en 1829 avec Henri Rittner la maison qui restera associée à son nom. Pendant près de 60 ans, il fait le commerce d'estampes qu'il élargit dès 1846 à la vente de dessins et tableaux, et en 1853 à l'édition de photographies. Entouré d'ingénieurs efficaces tel Henri Rousselon et Michel Manzi, cet homme de tête met en place une stratégie rationnelle de production industrielle et applique dans les ateliers d'Asnières les innovations en matière de reproduction photomécanique des images tout en continuant à passer commande auprès des graveurs traditionnels. Solidement implanté en France, l'établissement s'impose aussi rapidement à l'étranger avec des succursales dirigées par des hommes de confiance. Goupil est fait Chevalier de la Légion d'Honneur en 1850, puis Officier en 1877 pour avoir "contribué à propager en France et à l'étranger le goût des arts et les valeurs morales de la société française" du Second Empire et de la Troisième République. En 1884, il laisse la direction de la Maison à ses associés.
Pendant plus d'un siècle, les différentes raisons sociales de la Société garderont toujours la mention "Successeurs de Goupil et Cie" pour bénéficier de l'ampleur considérable de la Maison et de la renommée internationale du nom d'Adolphe Goupil dans le monde artistique.