ROBERT BINGHAM

Etude pour l'Hérodiade
d'après Hippolyte dit Paul DELAROCHE
Photographie de Robert BINGHAM, épreuve sur papier albuminé - 1858,
11,9 x 9,4


Vers 1860, Bingham, maître incontesté de la reproduction photographique des oeuvres d'art, produit des clichés pour les premières Galerie Photographique de la Maison Goupil. Ses expositions à la Société Française de Photographie sont applaudies :
"L'exposition de M.Bingham est à elle seule un musée. Elle se compose tout entière de reproductions, et se divise en trois collections distinctes : les tableaux modernes, les tableaux anciens et les dessins. Ce qu'il y a de plus frappant dans cette admirable collection, pour quiconque connaît les difficultés du genre adopté par M.Bingham, c'est que, quelque soit le peintre dont il reproduise l'oeuvre, la copie est toujours aussi parfaite (...). Par quel procédé M.Bingham parvient-il à équilibrer les différences d'actinisme qui se présentent? Nous l'ignorons ; mais il est évident que dans ses reproductions, les valeurs relatives sont rigoureusement conservées. Le "Rembrandt faisant mordre une eau-forte" d'après Gérôme est un véritable chef-d'oeuvre (...) et nous signalons particulièrement cette épreuve à l'attention de ceux qui prétendent que la photographie ne peut donner que des fac simile froids et incomplets." (Ernest Lacan-Le Moniteur-Juillet 1861)